Création de sites internet et boutiques en ligne

propositions d'économies budgetaires

Quelques propositions simples de réductions budgetaires

- premiere chose évidente. Nous pouvons TORDRE le cou au systeme de solidarité par répartition tel qu'il existe actuellement. Ce système est une consécration de la bétise sociale. Il est évident qu'il faut reformuler ce principe. La solidarité est due aux gents qui ont du "mérite", qu'il soit acquis par le passé ou dans la période présente et à due proportion de l'assistance octroyée. En particulier le fait d'avoir des enfants ne constitue pas un "mérite" en soit. Le fait de s'en occuper oui. Et mieux on s'en occupe plus on a de mérite bien sur.

- ce principe devrait être constitutionnalisé. Le principe de solidarité par répartition (brute) actuel est antique et médiéval. Il n'est plus applicable à la société actuelle

- En outre ce principe doit être assorti d'une ou plusieurs autres clauses telles que : le respect d'autrui, le respect du travail des autres, s'interdire de nuire à autrui - en particulier quand c'est assorti de provocation, la recherche permanente de l'amélioration personnelle, la volonté probante de faire croitre la richesse dans son environnement, le refus du parasitisme.

- en particulier tout acte d'incivilité, quand il est répété, donne lieu à un retrait des soutiens du système de solidarité nationnale. L'octroi du soutien de la nation et de la solidarité est conditionné à une certaine "respectabilité" de celui qui en bénéficie.

- il est proposé que soit mis à l'etude un processus d'appréciation du "taux de rapacité" et du "taux de malfaisance et/ou de malveillance" des individus à partif du moment où ils vivent au crochet de la société.

- promouvoir toute action tendant à démontrer aux jeunes qu'on peut se valoriser autrement qu'en étant nuisible, provoquant, effronté, violent, destructeur.

- mettre tout en oeuvre pour que chaque élève au cours de son année scolaire vive au moins trois fois une situation de succès. procéder à des scéances de retro-briefing sur ces situations de succès.

- il faut instituer des indicateurs de mesures de celà puisque l'éducation nationnale et les parents - les tords sont partagés - on LAMENTABLEMENT et GROSSIEREMENT échoué à les instaurer comme préalables au comportement de leurs enfants.

- rationnaliser le systeme de formation qui est proposé aux chomeurs.

- établir une charte de contribution sociale.

- rationnaliser le systeme d'apprentissage.

- rendre la formation professionnelle plus efficiente.

- rendre l'inactivite et l'oisivete illégale.

- apprendre aux gents à agir plus qu'à parler dès le plus jeune age.

- instituer de l'instruction civique condamnant fermement l'oisiveté, des le plus jeune age.

- favoriser systematiquement l'efficacite, la culture de la valeur ajoutée par le travail.

- reinstituer le merite, le travail, l'éthique, le sens du bien collectif.

- encourager par l'education notamment, les attitudes proactives.

- établir clairement les valeurs prioritaires, la notion d'efficience.

- lutter contre toute forme de promotion de la fainéantise.

- reinstituer une période de service national, en commencant par la selection de taches d'utilité publique, des taches au service de la competitivite.

- renforcer tout systeme d'amelioration de l'infrastructure d'aide aux travailleurs en mettant à contribution les personnes qui "s'embetent".

- poursuivre toute forme d'ennui ou d'oisivete. Diffuser aupres des travailleurs sociaux cette philosophie.

- rendre les travailleurs sociaux plus sensibilisés à l'intérêt des tâches d'utilité publique.

- organiser des systemes de retour à la production de valeur ajouté de toute personne "inactive".

- demander aux journalistes de reconnaitre les limites de leur compétences, leur complaisance, le fait qu'ils ont été quelque fois, sinon souvent, dans leur vie professionnelle à la solde du politiquement correct. Qu'ils se sont comporté comme promoteur implicite de ce qu'il faut penser

- barrer la route à cette occupation abusive de toute la bande passante des média par une seule caste de gents : les hommes politiques, les journalistes complaisans.

- donner une place de premier plan aux philosophes et aux penseurs indépendants. Les laisser faire leur travail pédagogique vis à vis de la population.

- permettre aux think tank d'exposer leurs propositions au peuple.

- entre la réflexion et la lucidité d'une part et l'apologie de l'abrutissement d'autre part, privilégier la premiere voie dans les média (par respect pour le peuple)

- donner l'opportunité aux gents qui veulent réellement mieux comprendre les enjeux de le faire - via les média (le droit à élargir son champs de compétence citoyenne, sa lucidité...)

- mettre en oeuvre un systeme pour favoriser l'information informative sur internet par rapport aux contenus raccoleurs. Rendre les premiers plus facilement accessibles

- privilégier l'octroi d'informations utiles aux gents, d'informations qui augmente leur intelligence collective et ne favorise non pas leur abrutissement collectif.

- Dans ce domaine, une position de défiance vis à vis des professionnels de la communication doit être clairement affirmée, avec diffusion large et de manière abrupte. Une sorte de putch médiatique. Car il s'agit d'une tyranie médiatique.

- Un désavoeux médiatique officiel doit être largement diffusé par une autorité suprême reconnue pour ses valeurs morales et sa crédibilité

- un processur de crédibilisation des autorités compétentes en france doit être mis en place de manière renforcé et assorti d'un volet répressif en cas de carence.

- combattre cette odieuse tendance de la france à la courtisanerie à tous les étages, au fayotage, à la propagation de l'esprit carrièriste des politiques, à cette obsession maladive des personnes en vue à être le plus vue possible, cette capacité des mêmes personnes qui se voient octroyé un temps d'audience abusive et disproportionné à tendre vers des propos peu enrichissants

- tout responsable politique dans ce pays devrait montrer l'exemple. S'il est un aspect ou le cumul des mandat pourrait être positif, c'est s'ils en profitaient pour mettre en oeuvre dans leur district des mesures innovantes, dynamisantes, révolutionnaires qui puissent être expériementées chez eux pour être ensuite déployées dans la stratégie gouvernementale.

- les dirigeants politiques devraient avoir un devoir de pédagogie au jour le jour et de reporting. Pourquoi ne pas instaurer un reporting hebdomadaire devant la nation. Sur que ca les obligeraient à se remuer beaucoup plus. Mais n'est ce pas ce qu'on nous demande à nous à notre échelle tout compte fait ?

- décrêter que l'octroi d'un surcroit d'importance exagéré donné à une information, notamment du fait de son caractère soudain et détonnant, est illégal, si l'on peut prouver que, dans la même période, un événement tout aussi important a eu lieu qui n'a pas été reporté ou peu reporté (l'écran de fumée est interdit)

- arrêter de concentrer le pouvoir médiatique sur 3 chaines en france. Allons voir dans les autres pays européens comme ils ont su mettre en oeuvre la diversité.

- instituer un systeme permettant d'éviter la polarité apte/inapte au travail, permettant d'instituer une progressivité de la capacité à créer de la plus value.

- détecter toute forme de surplus d'énergie qui serait consacrée à de la destruction sociale, à de la destruction de richesse et la récupérer pour l'orienter vers la ... création de richesse.

- généraliser le plus possible les systèmes d'entraide inter-générationnels. Des personnes agées qui sont en relation avec des tous petits.

- repenser TOTALEMENT le systeme des gardes d'enfant... purger ce secteur qui accumule le personnel non qualifié, non motivé. C'est une trappe à incompétence.

- lutter contre les niches d'incompétence.

- combattre toute forme de parasitisme d'un systeme en place (il y en a à tous les niveaux).

- combattre la notion de rente de situation.

- n'accepter aucune revendication sans qu'elle soit contre balancée par une contribution.

- mettre en place progressivement un systeme d'évaluation de la contribution de chacun au "fonctionnement de la société", en fonction de ses capacités.

- conditionner l'appartenance à des systemes de répartition et de redistribution à une contrepartie contributive.

- instituer une charte de contribution sociale que toute personne qui bénéficie des systemes de solidarité devrait signer.

- refuser systématiquement toute forme de rétribution à sens unique sans contrepartie.

- demander à toute personne qui bénéficie d'une formation une contribution financiere qu'il aura en charge de financer et de rembourser dans le temps; Cette durée de remboursement étant calculée en fonction du niveau de rémunération ultérieur. Celà maintien la possibilité de "donner sa chance à chacun" sans pour autant aller vers la faillite généralisée...

- demander à ce que toute personne bénéficiant d'une prestation s'engage, dans le temps à ce que celà se traduise par un niveau d'aptitude futur.

- reinstituer la notion de mérite, de droit social en fonction du mérite. Faire en sorte que ce niveau de mérite prévale dans l'attribution des droits.

- nommer des personnels transverses, ayant des droits de regards étendus et en charge de mettre en application de maniere pratique la charte de contribution sociale.

- mettre sur pied un plan de redressement des valeurs morales et de sa mise en application, étape par étape en veillant à ce qu'il n'y ait aucune discontinuité dans l'encouragement à l'effort.

- réhabiliter l'effort, le travail et le mérite comme valeur sociale au lieu de le torpiller, y compris à mots couverts.

- remettre en cause FONDAMENTALEMENT le systeme de formation des jeunes, d'apprentissage et s'inspirer directement du systeme autrichien.

- arrêter de promouvoir le laxisme, la déresponsabilisation, l'absence de responsabilité collective.

- supprimer au moins un niveau de décentralisation.

- conditionner l'octroi de faveur budgetaire au pourcentage de réduction des dépenses budgetaires A TOUS LES NIVEAUX.

- consigner de maniere claire, lisible et COMPREHENSIBLE PAR TOUS et facilement controlable, la responsabilite de la moindre entite beneficiant de fond publics.

- arrêter avec les inhibitions du style gazs de shiste.

- consacrer le plus grand pragmatisme à l'émergence de nouvelles énergies.

- privilégier l'important par rapport à l'urgent tout en maintenant une echelle de priorités claire, lisible par toute personne censée. Etre en mesure de rendre compte par rapport a ces objectifs. fournir une vision mesurable par rapport aux objectifs.

- forcer à toute personne en sous-activité à renfocer son adhésion à des objectifs d'intérêt national.

- supprimer l'inactivité (toute forme d'inactivité si elle n'est pas justifiée par des criteres objectifs).

- instituer et promouvoir un esprit de "resolver" en lieu et place d'un esprit critique, analytique et contestataire.

- etablir un moyen de mesurer la contribution de chacun à la richesse nationnale dans la mesure de ses moyens.

- renforcer et exacerber la concurrence entre les grandes metropoles.

- forcer toute personne ayant encouru une sanction pénale à contribuer à l'effort de prospérité national. A se dédouaner en fait.

- arrêter de glorifier les personnes qui, par ruse, sont parvenu à amoindrir leur effot contributif à la prospérité nationale.

- restaurer la notion de héro par le travail.

- restaurer la notion de respect pour services rendus à la nation.

- combattre toute forme d'effronterie gratuite, toute forme d'irrespect. Rééduquer toute personne ayant fait preuve de caractere ou de culot par la parole de manière à l'inciter à faire preuve d'autant d'audace dans des actes productifs.

- battre en breche toute forme de sentiment d'impunité quand elle aboutit à de la destruction de richesse, de bien-etre, de convivialité

- reinstituer le travail collectif dans une faible mesure..

- afficher clairement les priorités de la société pour améliorer le fonctionnement d'ensemble.

- battre en breche toute forme d'attitude de bloquage.

- ne pas cautionner implicitement ou explicitement les postures contre productives.

- etre clair dans l'expression des objectifs collectifs. les décliner aux différents niveaux de subsidiarité et instituer un reporting par rapport à ces objectifs.

- bannir toute forme d'assistanat à sens unique et s'orienter vers un processus tendant à le rendre illégal.

- promouvoir les initiatives contribuant à la prospérité collective, à l'amélioration du réseau d'infrastructure facilitant l'expansion de l'économie. Favoriser l'accompagnement de cette prospérité collective acquise collectivement par une fierté collective.

- équi-répartir la notion de devoir (de manière à ce que cette notion ne soit pas centralisée sur une seule fraction de la population - toujours la meme).

- promouvoir la notion de réalisation en groupe, la notion d'achievement.

- citer en exemple des grandes réalisation humaines (programme de la NASA).

- arrêter de dénigrer la technologie.

- arrêter de promouvoir le glamour et le paraitre.

- relativiser la notion de patrimoine (en particulier patrimoine nationnal) au profit de celle de richesse et de dynamisme.

- demystifier le secteur immobilier.

- valoriser le dynamisme par rapport à l'immobilisme et la possession, la propriété.

- valoriser la notion de conquête par rapport à la notion d'acquis.

- conditionner un certain niveau de mérite au fait d'avoir vécu pendant une période à l'étranger.

- promouvoir - temporairement - le nomadisme et la mobilité en opposition à la sédentarité.

- CHANGER TOTALEMENT le système des média, des journalistes, de l'information.

- arrêter avec la chape de plomb sur l'information.

- dans la plupart des domaines, aller voir ce qui est fait à deux pas de chez nous et que les autres font mieux que la france (souvent il n'y a qu'à cueillir).

- dégraisser le mamouth.

- arrêter de prendre le peuple pour un imbécile.

- mieux diffuser les conclusions des think tanks.

- arrêter de recycler la pensée au niveau européen en "trouvaille" nationale.

- combattre avec fermeté toute forme d'intox.

- réduire le poid de la sphère politique et promouvoir toute forme alternative de planche de salut.

- promouvoir la diversité productive en opposition à l'éparpillement cosmopolite

- instituer un prix de l'innovation auquel pourrait participer toute association innovante..

- arrêter de dévaloriser la technologie en général.

- promouvoir les clubs technologiques.

- tout mettre en oeuvre pour que ces clubs soient un moteur d'innovation et fassent feu de tout bois de toute innovation technique ou en science économique, sociale et humaine.

- faire en sorte que ces clubs puissent être des tremplins vers des initiatives économiques, vers la renommée, vers le succès et le dynamisme.

- mettre en place une progressivite, des passerelles entre l'innovation issue de l'amateurisme et le professionnalisme jusqu'à atteindre des stades de produits, procédés commercialisables. Faire en sorte que des personnes socialement faibles puissent accéder à la prospérité par ce moyen.

- propager la mentalité de champion chez chacun de nos jeunes.

- tordre le cou par tous les moyens à l'idée maintenant fortement encrée qu'à 50 ans on est sur une pente déclinante.

- promouvoir toute forme de progressivité dans le désengagement de la vie active.

- instituer un systeme de promotion sociale parallele à celui des études.

- faire en sorte que tout un chacun puisse, dans un domaine donné, enregistrer une progression personnelle, en instituant des échelles de valeurs multiples et personnalisables.

- arrêter de se focaliser sur l'optimisation de populations qui sont déjà sous une pression importante, pendant que subsiste une grosse marge d'optimisation sur d'autres population (en clair ne pas toujours demander plus toujours aux memes).

- favoriser la production et la gestion et le dispatching de l'énergie en réseau, privilégier la consommation de l'énergie au plus près de la où elle a été produite.

- favoriser la sortie de tout système monopolistique.

- réinstituer la notion de grade en fonction des compétences.

- augmenter l'effort pour que la communication entre les corps d'université et les élites industrielles puisse être meilleure ainsi que la coopération.

- créer de nouvelles formes de groupe d'innovation participative, sans obligation de résultat immédiat, faire suivre ces groupes expérimentaux par des experts en synergie, en transfert de compétence, en sciences cognitives.

- donner un coup de fouet au systeme des université populaires.

- faire en sorte que chacun puisse acquérir un deuxieme travail vers la 30taine.

- encourager les professionnels à rendre compte de leurs compétences et de leur savoir par écrit vers 50 ans.

- banaliser les publications de bases indexées.

- promouvoir un logiciel de traduction du francais vers toute autre langue et vice et versa en open source.

- creer des bases nationale indexées vers de l'open source.

- creer des concours d'innovation logicielle sur des thématiques réputées insolubles.

- étudier tout moyen de mettre le secteur robotique en surchauffe.

- donner un droit légal à un débit de transmission minimal.

- favoriser l'e-learning et le rendre accessible à quiconque.

- favoriser la convivialité dans les rapports avec les gens (en particulier les rapports bi-partites) quand on est dans le champs de l'apprentissage, des études, de la formation.

- favoriser tout mécanisme permettant d'améliorer le fonctionnement de l'économie, de la société, des infrastructures, du système au détriment des tendances au bloquage.

- raisonner en terme de solution.

- ne pas se bloquer sur un point, si on se rend compte que tout ce qui vient après peut être résolu.

- ne pas poser des pré-requis et conditions inutiles en permanence

- simplifier les processus et procédures peu lisibles et lourds.

- dans les processus entre les acteurs économiques reduire la multiplication des interactions et les rendre plus formelles afin d'éviter le vasouillage. Privilégier l'autonomie des acteurs plutot que leur interdépendance.

- creer une bourse aux inventions permettant de creer un marché gris des brevets de realisation pratique, capable aussi de rapprocher l'offre de la demande, privilégiant la rapidité de la mise en relation.

- creer un observatoire des bonnes pratiques à travers le monde qui étudie les opportunités de les appliquer chez nous.

- enfin inculquer aux gents la capacité à être plus autonomes que d'être toujours en état de dépendance par rapport aux autres

- apprendre aux enfants à etre constructifs plus que critique, leur apprendre que par rapport à un probleme ou un défi donné, ce qui importe n'est pas de s'attaquer aux principes que l'on va appliquer, mais d'avancer vers une solution et non pas consacrer toute son énergie à critiquer ceux qui avancent.

- dans ce pays quand il y a un probleme d'envergure à traiter, il est systématiquement entouré d'un no mans land, lui même entouré d'une foule de commentateur

- pour parler plus concretement, regardons quels sont les effets les plus fragrants de la crise de 2008. Ca n'a pas été de se retrousser les manches ou de chercher à faire des économies budgetaires, au contraire ca a provoqué une explosion inflationniste de débats contradictoires totalement vains sur.... comment on allait ponctionner le peuple. Le dernier phénomène étant déjà destructeur de richesse, .... ne parlons pas du premier... Et quand je pense que notre premier ministre se construit une aureole en prétendant savoir comment il faut faire pour "bien" ponctionner et appauvrir le peuple. Quelle cynisme.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site